Créer une émotion

Pour laisser cet art s’exprimer il faudra disposer dans un aquarium du sable, des plantes et des roches. La composition doit dégager un équilibre propice à la relaxation. Des artistes comme Takashi Amano ont réussi à se distinguer dans cette discipline en créant des paysages absolument parfaits.

L’aquascaping japonais

Pour se lancer dans cet art magnifique, la technique japonaise permettra d’obtenir des compositions splendides. Utilisant les triadiques, les concaves et insulaires, la forme des éléments est tout aussi importante que leur placement dans l’aquarium. Le hardscape va reproduire fidèlement un paysage dans cet univers aquatique. L’aquascaping japonais prend tout son sens lorsqu’une photo est prise et peut être exposée.

L’aquascaping hollandais

Pour faire une création selon cette tendance d’aquascaping, il faudra utiliser la technique du bac planté. Plusieurs plantes sont alors directement plantées sous les eaux pour pouvoir se développer dans un environnement aquatique. Les plantes avec tiges sont intéressantes pour parvenir à un bel ornement.

L’aquascaping hollandais est également appelé historique et repose sur une conception européenne. L’artiste ne cherche pas à recréer un décor terrestre. Sa création est unique, ce qui fait la beauté de cette tendance. En France, Denis Terver illustre parfaitement le potentiel artistique de ce type d’aquascaping.

L’aquascaping Wild Jungle

Georges Booth est probablement le maître en la matière car il parvient à dégager un côté sauvage tout en positionnant ses plantes et ses éléments de façon harmonieuse. Le recours à des couleurs et des textures variées permet de retrouver la diversité de la jungle. Pour réussir sa création, il faut choisir un point focal au centre de l’aquarium puis articuler ses décorations autour. De cette façon, l’œil sera directement attiré vers cet endroit.

L’hardscape dans l’aquascaping Wild Jungle sera plus fourni que pour les autres styles. Les plantes aquatiques sont plus nombreuses et de taille plus imposante. Ce choix demande par contre une maîtrise du taillage pour pouvoir l’entretenir et conserver la beauté du début.

Devenir un artiste amateur

Se lancer dans l’aquascaping est à la portée de tous car il existe un grand nombre de plantes à exploiter. Les couleurs et les styles dépendent de l’inspiration de l’artiste donc chacun pourra créer un hardscape qui lui ressemble. Des artistes comme Barbaro empruntent plusieurs techniques pour pouvoir créer des œuvres uniques. Chacun peut donc laisser libre cours à son imagination.

Pour servir de base, des pierres vivantes, du sable et du sable vivant seront un très bon début. Le choix des plantes aquatiques et des éléments qui seront intégrés est donc laissé à l’appréciation de chacun. La technique iwagumi est en plein essor et offre une part plus importante aux roches dans les œuvres de ce type.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant